Lernkarten

Karten 78 Karten
Lernende 1 Lernende
Sprache Français
Stufe Universität
Erstellt / Aktualisiert 13.12.2019 / 18.01.2020
Lizenzierung Namensnennung - Nicht-kommerziell - Keine Bearbeitung (CC BY-NC-ND)     (Université de Genève, cours de Prof. Federica Sbergami, 2019-2020)
Weblink
Einbinden
0 Exakte Antworten 78 Text Antworten 0 Multiple Choice Antworten
Fenster schliessen

Sous les hypothèses faites jusqu'ici, une hausse de revenu est soit consommée soit épargnée par les ménages 

=> pmc + pms = 1

=> le multiplicateur peut également s'écrire comme 1 / (1 − pmc) = 1 / pms

Fenster schliessen

L'épargne n'est pas la seule 

"fuite" présente dans le circuit du revenu. 

Fenster schliessen

Puisque IMP est fonction de Y 

le multiplicateur sera en réalité plus petit

une partie de la dépense se fait sur des biens produits à l’étranger

=> ∆Y = 1 / (pms + pmm)∆G, où pmm est la propension marginale à importer.

Fenster schliessen

Le taux d'imposition

T = t*Y

C = C0 + pmc(1 - t) Y

Fenster schliessen

En cas d'imposition proportionnelle du revenu

Lizenzierung: Keine Angabe
Fenster schliessen

Si la part de revenu prélevée par le gouvernement sous forme de taxe augmente

L'effet du multiplicateur s'affaiblit

Fenster schliessen

La politique budgétaire pourrait ne pas affecter l’économie aussi fortement que ce que prédit le multiplicateur de Keynes

une politique budgétaire expansive engendre une augmentation de la DA,

ceci va provoquer une augmentation du PIB de court terme

et par conséquent de la demande de monnaie pour des raisons de transaction.

La demande de monnaie se déplace vers la droite et le taux d’intérêt augmente

(cf. la théorie de la préférence pour la liquidité du chapitre précédent)

=> l’investissement diminue et donc la DA baisse. 

Fenster schliessen

On appelle l’effet d’éviction 

« crowding out»,

car les dépenses du gouvernement déplacent (crowd out) l’investissement privé