Lernkarten

Karten 20 Karten
Lernende 0 Lernende
Sprache Français
Stufe Universität
Erstellt / Aktualisiert 23.12.2019 / 23.12.2019
Lizenzierung Keine Angabe
Weblink
Einbinden
0 Exakte Antworten 20 Text Antworten 0 Multiple Choice Antworten
Fenster schliessen

Novgorod 

  • Un des Etats les plus importants de la Rous.
  • Pouvoir du prince est limité.
  • 1240: Victoire d’Alexandre Nevski sur la Neva contre les Suédois
  • 1242: victoire sur le lac des Tchoudes (Estonie) contre chevaliers teutoniques en 1242
  • Relations avec les Mongols : Alexandre Nevski = politique de coopération. Grand-prince de 1252 à sa mort en 1263.
Fenster schliessen

Institutions et vie à Novgorod

  • Large autonomie des organisations locales. 5 quartiers autonomes (konets/kontsy), qui possèdent des terres hors de la ville
    • Deux groupes de terre : les terres hors de la ville (piatina)
    • et les possessions lointaines, dans le grand Nord et l’Est peu peuplé. + Pskov (indépendante dès mi- 14e siècle).
       
  • Le Prince gouverne la ville : commande l’armée. Son pouvoir est limité par le viétché. Contrats entre prince et ville.
  • Pouvoir très important du viétché : investit et révoque le prince, édicte les lois, lève les impôts, décide de la paix et de la guerre, élit le posadnik et tysiatski, etc.
  • Grand rôle des familles influentes, qui constituent l’élément aristocratique de la principauté.
Fenster schliessen

Région du Sud-Ouest

  • Région divisée en Volhynie et Galicie.
  • Villes : Vladimir (Volhynie), Halytch, Lviv (Galicie).
  • Influence occidentale très forte.
  • Mongols dévastent la région, qui va être absorbée par ses voisins :
    • la Volhynie par la Lituanie (mi-14e)
    • la Galicie par la Pologne (1387)
      ==> Diffusion du catholicisme.
  • Rôle important de l’aristocratie locale.
Fenster schliessen

conclusion sur les régions

  • Novgorod = viétché
  • Galicie et Volhynie = boyards
  • Nord-Est = prince
     
  • Chaque région a repris une partie de l’héritage de la Rous de Kiev :
    • viétché « démocratique »
    • pouvoir des boyards
    • autocratie princière
    • contacts Occident/Orient
       
  • D’un point de vue ethnique, linguistique et culturel : Ukrainiens, Biélorusses et Russes sont à parts égales les héritiers de la Rous de Kiev.
Fenster schliessen

Comment expliquer le « succès » de Moscou?

  • La géographie.
  • Moscou comme artère commerciale.
  • Rôle des souverains de Moscou + succession en ligne directe.
  • Les principautés sont trop faibles et désunies pour résister.
  • Relations avec les Mongols : soumission et collaboration. Les princes de Moscou obtiennent le titre de grand-prince.
  • Rôle de l’Eglise. Moscou est devenue la capitale religieuse.

Les interprétations de l’historiographie

  • Historiographie de l’époque impériale
  • Historiographie soviétique (dès années 1930 : époque stalinienne).
  • Historiographie polonaise, lituanienne, ukrainienne.
Fenster schliessen

Société Moscou

  • Structures sociales = prolongement de l’Etat kiévien :
    • Princes
    • Boyards
    • « Serviteurs libres » (moins aristocratiques que boyards, mais fonctions analogues)
    • Terres des seigneurs : votchina vs pomestié
    • Marchands, artisans
    • Paysans ont des obligations :
      • barchina (corvée, redevance de travail)
      • vs obrok (cens, redevance en nature ou en argent)
    • Esclaves
Fenster schliessen

L’Eglise russe se renforce, car :

  • Bienveillance des khans mongols.
  • Protection des princes, surtout moscovites.
  • Donations multiples, terres bien administrées, paix relative.
  • Terres ecclésiastiques sont exemptées d’impôts.
  • Fondation de couvents Kloster

==> Rôle central de la religion : unité de l’Eglise vs morcellement politique.

  • 1439 : concile de Florence propose l’union des Eglises catholique et orthodoxe. Refus du grand-prince.
  • 1448 : Jonas devient métropolite sans être confirmé par le patriarche de Constantinople. Début de l’autocéphalie de fait de l’Eglise russe (métropolite de Moscou et de toute la Rous).
Fenster schliessen

controverse au sein de l'église russe

Les « acquéreurs » (Joseph de Volokolamsk) s’opposent aux « non-acquéreurs » (Nil de la Sora).

  • « Acquéreurs » :
    • veulent une Eglise riche et puissante
    • une alliance étroite entre le souverain et l’Eglise, qui soutient l’Etat.
    • Refus de toute dissidence.
  • « Non-acquéreurs » :
    • refusent la richesse de l’Eglise
    • prônent l’indépendance Eglise/Etat
    • Contemplation, lumière spirituelle intérieure.

==> Concile de 1503 : tranche en faveur des « acquéreurs », mais la controverse continue.