Lernkarten

Karten 13 Karten
Lernende 0 Lernende
Sprache Français
Stufe Universität
Erstellt / Aktualisiert 31.12.2019 / 31.12.2019
Lizenzierung Keine Angabe
Weblink
Einbinden
0 Exakte Antworten 13 Text Antworten 0 Multiple Choice Antworten
Fenster schliessen

question de l'Ukraine 

 

  • 1386 : le grand-duché de Lituanie (associé au royaume de Pologne) englobe la majeure partie de l’Ukraine actuelle.
     
  • 1569 : l’essentiel de l’Ukraine est intégré au royaume de Pologne. Les Tatars de Crimée (protégés par l’Empire ottoman) tiennent le littoral.
     
  • 1596 : union de Brest (accord entre les dirigeants de l’Église orthodoxe ruthénienne et l’Église catholique romaine en Pologne-Lituanie à on décide : lien des éparchies orthodoxes avec la structure et le droit canonique de l'Église catholique tout en maintenant le rite orthodoxe byzantin dans la liturgie et la pratique spirituelle = Création de l’Église uniate (liée à Rome, mais rite oriental et offices en slavon) ; Église catholique grecque unie de Pologne-Lituanie
     
  • Les cosaques du Dniepr (quartier général, la Setch). Cosaques « enregistrés » : liens avec la noblesse polonaise. Mais gardent des liens (ethniques, religieux) avec le peuple.
     
  • 1624/1638 : révoltes cosaques et paysannes.
     
  • 1648 : grande révolte (hetman Bogdan Khmelnitski). La révolte s’accompagne de violents pogroms (massacres) contre la population juive. Demandes répétées de protection à la Moscovie qui refuse (Moscou ne veut pas de guerre avec la Pologne), puis accepte.
     
  • 1654 : Pereïaslav. Serment de fidélité à la Moscovie. L’accord de Pereïaslav entraîne une guerre entre l’Etat moscovite et la Pologne.
     
  • 1667 : traité d’Androussovo. Le Dniepr comme frontière. Ukraine de la rive gauche et Ukraine de la rive droite. Kiev et Smolensk deviennent des villes russes.
     
  • 1689 : Les cosaques sont passés dans l’orbite de la Moscovie. En 1672, les Ottomans ont pris la Podolie à la Pologne (jusqu’en 1699).
Fenster schliessen

révolte du sel

  • Alexis = « Le Tsar très paisible »
  • lorsque Michel décède, Alexis a 16 ans à il met Morozov (boyard ambitieuse, était son éducateurr et beau-frère) à la tête de son gouvernement
  • début du règne :
    • caractérisé par une grave crise financière que Morozov tente de régler en doublant le prix du sel et en accroissant les taxes. Déjà accablée d'impôts, la population moscovite se révolte en 1648. Les émeutiers parviennent à entrer au Kremlin et pillent la maison de Morozov = « révolte du sel » --> sont repoussés, l'émeute est réprimée, la surtaxe sur le sel est supprimée et Morozov doit s'éloigner du pouvoir
    • veut éviter toute tension avec les pays voisins, les finances de l'État ne le permettant pas. Pourtant les occasions de conflit ne manquent pas
Fenster schliessen

révolte du cuivre 

en 1656, le gouvernement décide de frapper un rouble de cuivre calqué sur le cours du rouble-argent. Malheureusement, les roubles-cuivres, faciles à imiter, se multiplient, dépassant largement les émissions d'État. Plus que le gouvernement, ce sont les faux-monnayeurs qui font des affaires d'or. Les taux baissent, les prix montent.

On apprend bientôt qu'Ilya Miloslavski, ministre des Finances, a produit 120 000 roubles de fausse monnaie è la révolte éclate. Alexis, lors d'une sortie, est agressé par des émeutiers. La révolte est réprimée dans le sang, mais le rouble-cuivre doit finalement être supprimé en 1664

Fenster schliessen

société moscovite entre 1613-1682

  • Le servage, les serfs
    • Le cens et la corvée Ackerzins & Fronarbeit
    • Augmentation de la dépendance du paysans
    • Abolition de la Saint-Georges.
      • But : empêcher le paysan de fuir.
      • Allongement du délai de prescription.
    • Renforcement du servage : rôle de l’Etat moscovite avec l’extension du pomestié.
    • L’Oulojenié (Code des lois) de 1649 : Les paysans sont soumis aux propriétaires car les obligations sont mal définies.
    • Le servage se répand en Moscovie alors qu’il tend à disparaître en Europe occidentale
      Deux facteurs :
      • dépendance du paysan qui augmente à l’égard du propriétaire
      • action du gouvernement en faveur de la noblesse.
  • Esclaves & paysans d'Etat
    • Esclaves jouent rôle important dans les domaines et les grandes maisons. Mais : l’extension du servage efface la frontières entre serfs et esclaves.
    • Paysans d’Etat :
      • majorité de la population de la Moscovie du Nord et du Nord-Est
      • Meilleure situation que celle des serfs (qui dépendent des propriétaires privés)
         
  • Gens des villes ou bourgeois
    • Marchands et artisans tendent à constituer une caste de plus en plus fermée : de pères en fils (comme les serfs et les paysans)
       
  • Propriétaires fonciers 
    • Des boyards riches aux serviteurs pauvres.
    • Propriétaires fonciers = noblesse de service.
    • Le mestnitchestvo est aboli en 1682
Fenster schliessen

Insitutions à Moscou entre 1613-1682

  • Douma des boyards
    • augmentation des effectifs
    • se réunit très souvent = organe consultatif
    • exerce l'autorité lorsque le tsar est absent
       
  • Zemski sobory 
    • Assemblées convoquées par le tsar.
    • Inclut :
      • clergé
      • boyards
      • noblesse de service (la majorité)
      • gens des villes.
    • Zemskie sobory apparaissent sous Ivan IV.
    • Le zemski sobor de 1613 est le plus connu et le plus représentatif du pays.
    • Durant le règne du tsar Michel, les ZS se réunissent très souvent. Ils disparaissent dès le début de l’Empire russe.
    • Question du rôle et du pouvoir des zemskie sobory : constituent-ils une menace pour le souverain ou servent-ils la politique du tsar ?
Fenster schliessen

expansion de l'Etat moscovite entre 1610-1690

  • Centralisation et unification territoire : cf. les Soudebniki de 1497 et de 1550, et l’Oulojenie de 1649.
  • Augmentation des prikazy (de Sibérie, des ambassadeurs, etc.).
  • Expansion la plus importante = la Sibérie. Entre 1610 et 1640, la Moscovie avance de 4’800 kilomètres (de l’Ob au Pacifique).
     
  • La question de la résistance des indigènes. Une colonisation pacifique ?
  • 1689 : traité de Nertchinsk. Fixe la frontière avec la Chine.
     
  • Attrait de la Sibérie : fourrures (zibeline, castor, hermine).
  • Le yassak (impôt en fourrures).
  • Pas de servage en Sibérie (peu de nobles et immensité du territoire).
  • Système plus libre et plus démocratique.
Fenster schliessen

Schisme / Raskol (1666-1667) : les Vieux-Croyants rejettent l’autorité de l’Eglise officielle.

En 1652 : Alexis nomme Nikita Nikon au patriarcat de Moscou à entreprend bientôt la révision des livres sacrés afin d'éliminer les usages qui auraient éloigné l'Église russe de l'Église grecque. Le tsar lui donne d'ailleurs carte blanche.

Une partie de la population s'oppose violemment à la réforme, y voyant une négation de la tradition et de la spécificité russes. Conduite par l'archiprêtre Avvakoum, elle forme le schisme (Raskol) des vieux-croyants qui se nomment eux-mêmes les raskolnikis.

Ceux-ci tiennent à garder le vieux rituel russe et s'opposent de toutes les façons possibles à la réforme de Nikon. La répression s'installe. Des familles entières, refusant de renier leurs valeurs, sont tués. Le Raskol s'installe durablement et existe tjrs de nos jours. En 1666, le concile démet Nikon pour avoir mis en doute les principes de l'autocratie, mais approuve cependant sa réforme.

Fenster schliessen

Traité de Pereslaiv

Traité de Pereïaslav : traité entre la Zaporoguie (organisation territoriale, politique, militaire et sociale des cosaques ukrainiens) et la Russie

contexte :

  • cosaques = une force militaire difficilement contrôlable, mais que la République des Deux Nations (Pologne et Lituanie) avait su utiliser pour protéger sa frontière sud
  • dans les années 1620, les craintes liées à la constitution d'un État proprement cosaque se font plus fortes
  • en 1638, la Pologne s'appuie sur les Cosaques enregistrés pour démanteler l'institution de la Cosaquerie, provoquant la fuite d'un grand nombre de cosaques zaporogues sur la rive gauche du Dniepr.
  • en 1654, le soulèvement de Khmelnitski consomme la rupture entre la Pologne et les cosaques zaporogues, et fait vaciller (schwanken) l’État polonais è c'est dans ce contexte que la Russie propose son appui et sa protection aux Cosaques, ouvrant la voie à la guerre russo-polonaise (1654-1667) qui mènera à l'affaiblissement irréversible de la République des Deux Nations.

conséquences

  • traité a eu un résultat très différent de ce que prévoyait la Zaporoguie : à l'origine destiné à lui assurer l'appui militaire tactique de la puissance russe, il aboutit dans les faits à la séparation de l'Ukraine de la Pologne, au rattachement de l'hetmanat zaporogue à la puissance russe et au renforcement de l'orthodoxie dans cette région
  • à la colonisation polonaise et la polonisation des classes supérieures fait suite une russification de la société ukrainienne, qui culmina dans l'Oukase d'Ems (=un décret) qui interdit l'impression de livres en langue ukrainienne. D'autre part il signe le déclin de la Zaporoguie et le retour du servage sur le territoire ukrainie.
  • pour la Russie : le rattachement de l'Ukraine marquait le renforcement de sa puissance
  • Ce traité est fêté par les Ukrainiens pro-russes comme l'union des peuples slaves russes, ukrainiens et biélorusses. Pour les patriotes et nationalistes ukrainiens, il marque le début du joug russe sur l'Ukraine

==> serment de fidélité à la Moscovie, l’accord entraine une guerre entre l’Etat moscovite et la Pologne