Lernkarten

CQ SNC II Troubles bipolaires

Cours de base 2015
 Details
0 Exakte Antworten 3 Text Antworten 41 Multiple Choice Antworten
Fenster schliessen

La psychothérapie n'est pas nécessaire losque le patient a des épisodes maniaques dominants.

vrai

faux

Fenster schliessen

Lorsqu'un patient présente un épisode hypomaniaque alors qu'il est sous traitement de maintenance, il faut:

vérifier les taux sériques du stabilisateur d'humeur et adapter le dosagw

ajouter un antidépresseur

ajouter un neuroleptique si le patient est déjà sous dosage maximum du stabilisateur d'humeur

ajouter un neuroleptique en attendant les résultats des taux sériques du stabilisateur d'humeur

Fenster schliessen

Après le traitement d'un épisode aigu réussi, un traitement de continuation prend le relais 

a) pour éviter une rechute de l'épisode thymique actuel, suivi ensuite par un tratement de maintenance qui a pour objectif

b) d'éviter la survenu de nouveaux épisodes

seul a) est correct

seul b) est correct

a) et b) sont corrects

Fenster schliessen

Les troubles bipolairs I sont définis par la présence d'au moins un ... de 7 jours minimum; un épisode dépressif peu s'être manifesté ou pas. Les troubles bipolaires II sont définis par la présence d'au moins un ...  de 4 jours minimum en plus d'un épisode dépressif.

épisode maniaque / épisode hypomaniaque

épisode hypomaniaque / épisode maniaque

Fenster schliessen

Les guidelines présenten certaines divergences, mais elles osnt censensuelles sur les points suivants:

Le lithium comme traitement de maintenance de 1ère ligne.

L'utilisation d'un antidépresseur lors d'un épisode dépressif

Vérification de la complainte, des taux sériques et adaptation de la posologie en cas de décompensation

L'association lithium ou valproate avec un neuroleptique d'emblée dans la phase maniaque.

Fenster schliessen

Quelles sont les affirmations correctes?

La composante principale des troubles bipolaires est l'épisode maniaque

L'épisode hypomaniaque se distingue de l'épisode maniaque par une durée plus brève est une absence d'altération marquée du fonctionnement requérant une hospitalisation

Les troubles bipolaires commencent chez le jeune adulte et se résolvent avant l'âge de 40 ans pour la majorité des cas.

Plus d'un tiers des patients bipolaires font au moins une tentative de suicide.

Fenster schliessen

Dans les épisodes dépressifs et en cas de réponse limitée aux autres options thérapeutiques, il est possible d'associer la lamotrigine au valproate. Cette association...

ne nécessite pas de précaution particulière.

requiert une augmentation très progressive de la dose de lamotrigine

présente un risque élevé d'effets indésirables cutanés graves.

provoque une augmentation des taux sériques de valproate, d'ou risque d'atteintes hépatiques graves.

Fenster schliessen

Selon la méta-analyse de Cipriani et al., les neuroleptiques montrent une meilleure efficacité par rapport aux autres classes thérapeutiques dans le traitement de la manie aiguë. On peut donc conclure que les neuroleptiques sont également efficace en prévention des récidives des épisodes maniaques.

vrai

faux