Lernkarten

Karten 19 Karten
Lernende 7 Lernende
Sprache Français
Stufe Universität
Erstellt / Aktualisiert 07.01.2013 / 21.09.2019
Lizenzierung Kein Urheberrechtsschutz (CC0)
Weblink
Einbinden
0 Exakte Antworten 19 Text Antworten 0 Multiple Choice Antworten
Fenster schliessen

Morphologie du poumons

le système pulmonaire est formé de deux zones lesquelles?

définition de Vt, Va, Vd et calculer leur fréquence

 Les poumons sont constitués d’un réseau de distribution de l’air (trachée, bronches, bronchioles : 23 générations) et de ~300 millions de petits sacs d’air (~0.25 mm diamètre) bien ventilés et vascularisés (= alvéoles), fournissant une grande surface (~140 m2) pour les échanges gazeux

Fenster schliessen

Mécanismes/étapes de transport d’O2 de l’air inspiré aux cellules, en 4 points avec les valeurs

(1) ventilation (convection d’une masse d’air de la bouche aux alvéoles) ;

(2) échanges gazeux pulmonaires (diffusion à travers la membrane alvéolo-capillaire) ;

(3) transport sanguin (lié à Hb) par convection;

(4) échanges gazeux tissulaires (diffusion à travers la paroi capillaire des divers tissus).

Fenster schliessen

Dessiner la cascade de l'O2 jusqu'aux mitochondries depuis la pression athmosphérique

img

Fenster schliessen

Courbe d'équilibre Hb-Oxygène --  à maitriser avec les valeurs

img

Fenster schliessen

Mécanique respiratoire - volumes unitaires et capacités (=somme de volumes unitaires)

  • TLC/CPT
  • VC
  • RV

img

Fenster schliessen

Ventilation

phénomène physique pour l'inspi, muscle principal actionné, loi utilisée pour calculer la ventilation.

expiration, pourquoi y a t il du cartilage et que fait sa présence?

De l’air frais entre dans les poumons par convection avec chaque inspiration sous l’action des muscles inspiratoires (surtout abaissement du diaphragme) qui créent ainsi une pression alvéolaire subatmosphérique (= ΔP entre la bouche et les alvéoles : loi d’Ohm V. = ΔP / R).

L’expiration est en général passive (la rétraction des fibres élastiques distendues crée une P alvéolaire positive, poussant l’air vers la bouche).

La présence de cartilage prévient la compression des voies respiratoires par les structures avoisinantes. A noter :

(a) dans la trachée extrathoracique : prévient le collapse pendant l’inspiration (surtout si forcée) ;

(b) dans la trachée intrathoracique et les bronches : prévient le collapse des voies respiratoires durant l’expiration forcée (quand P externe > P intrabronchique)

Fenster schliessen

Un patient souffrant d’emphysème (destruction du parenchyme pulmonaire avec pertes de fibres élastiques) expire lentement avec les lèvres pincées. Pourquoi ?

img

Fenster schliessen

Réserves ventilatoires mobilisables et volume non mobilisable

exprimer les différentes capacités et volumes

def de capacité et volume

VT (500 mL) ne représente que ~1/10 du volume total d’air mobilisable en partant d’une inspiration maximale à une expiration maximale (capacité vitale, CV, vital capacity, VC], ~5 L).

Il existe ainsi une réserve inspiratoire et une réserve expiratoire.

A la fin d’une expiration maximale, il reste encore un peu d’air dans les poumons (volume résiduel, VR [residual volume, RV], ~1.5L).

La quantité d’air dans les poumons après inspiration maximale = CV + VR = capacité pulmonaire totale, CPT [total lung capacity, TLC] ~6.5L).

La quantité d’air dans les poumons après une expiration normale (position de repos) = capacité résiduelle fonctionnelle [functional residual capacity, FRC ~3L).

On utilise le mot « volume » pour les volumes unitaires qui ne peuvent pas être divisés en sous-volumes (ex : volume courant, volume de réserve inspiratoire ou expiratoire), mais le mot « capacité » quand il s’agit de la somme de volumes unitaires (ex : FRC = somme de RV et de volume de réserve expiratoire).